Pédaler pour avancer

22/06/2020

Le vélo a la cote et sa popularité a explosé depuis le début du confinement ! Il n’est pas réservé qu’aux particuliers, en entreprise également il est de plus en plus demandé. En 2019, plus de 30 % des travailleurs ont régulièrement opté pour le vélo, ce qui représente une augmentation de plus de 15 % par rapport à 2018. Cette nouvelle hausse confirme la progression du vélo pour le trajet domicile-lieu de travail, une progression qui avait déjà débuté en 2011. Avec le retour progressif au bureau, cette tendance devrait encore augmenter dans les mois à venir.

Et vous, toujours pas convaincu(e) ? Nous vous présentons tous les avantages, ainsi que nos conseils.

Nous avons tous déjà connu la frustration que représentent les embouteillages, les problèmes de circulation en ville et le temps perdu sur la route pour aller travailler. Pourtant une majorité s’obstine à utiliser la voiture… ou pas ? De plus en plus de travailleurs font le choix intelligent d’opter pour une mobilité plus verte et plus saine (pour vous et l’environnement) du vélo.

En effet, la pratique devient tellement populaire, qu’un nouveau terme est apparu en France : les vélotafeurs* (mot-valise de « vélo » et « taf » - « travail » en argot). L’avantage que représente cette alternative est qu’elle est accessible à tous. Pas besoin de débourser des fortunes en cours, ni en matériel. Pour une somme tout à fait démocratique, on peut rapidement se retrouver en selle.

Économique 

On a beau ne pas être doué en maths, le calcul est pourtant vite fait. L’achat d’un vélo coûte bien moins cher que celui d’une voiture ou d’un scooter. Idem pour l’abonnement à un service de vélo partagé, souvent moins cher que celui des transports en commun. Les frais liés au vélo, tels que l’entretien et le changement de roue sont incomparables avec ceux d’une voiture et de plus, pas besoin d’assurance (bien qu’il en existe désormais). Et l’énergie que vous brulez en pédalant ? Gratuite, contrairement à l’essence…

Il y a l’argent que vous ne dépensez pas, mais il y a également l’argent que vous gagnez en plus ! Il s’agit de l’indemnité kilométrique octroyée par un employeur aux membres de son personnel qui utilisent le vélo pour parcourir tout ou une partie de la distance domicile-travail. Soumise à l'indexation depuis 2010, la prime évolue désormais en fonction de l’index pour l'exonération fiscale et des charges sociales.

Gain de temps

En milieu urbain, le vélo est le plus rapide des moyens de transport. Vu le nombre de voitures coincées dans les embouteillages aux heures de pointe, vous dépasserez facilement les véhicules motorisés sur votre deux-roues. Et cerise sur le gâteau ? Pas besoin de tourner pendant de longues minutes pour trouver une place de parking. Il n’y a pas à dire, pour les trajets de moins de 5 km, le vélo est imbattable !

Bon pour la santé, bon pour le moral

Tous les médecins sont d’accord, pour être en bonne santé il faut faire au moins 30 minutes d’exercice par jour. Nombreux sont ceux qui ont suivi ce conseil lors du confinement et en ont profité pour se remettre en selle. Mais pour le retour au bureau aussi il peut être utile d’allier l’utile à l’agréable en enfourchant son vélo pour se rendre au boulot. Selon une étude du Minnesota, le vélo serait d’ailleurs le mode de déplacement qui rend « le plus heureux ». Votre santé globale en sera améliorée, ainsi que votre bonne humeur… pour le plus grand plaisir de vos collègues.

Tous les services de vélos partagés sont accessibles grâce à votre carte Modalizy, mais pas que ! Vous pouvez désormais payer l’achat de votre vélo avec Modalizy dans tout magasin spécialisé. Que du positif ! Vous n’avez donc plus aucune excuse de ne pas vous y mettre.